06 5O 66 43 30

Les familles d’accueil pour adultes restent encore trop méconnues du grand public. Elles offrent pourtant une belle alternative au placement en maison de retraite ou en foyer pour adultes handicapés. Au début de l’année 2016, l’association Accueil Familial pour Adultes 43, a d’ailleurs vu le jour au Puy-en-Velay.

«Nous pouvons accueillir des adultes dépendants qui ont entre 20 et plus de 100 ans ! Les familles d’accueil n’existent pas seulement pour les enfants, commence Isabelle Gros, présidente de l’association en Haute-Loire. Les personnes âgées par exemple, sont trop souvent orientées vers des maisons de retraite, alors que la plupart préféreraient clairement conserver leur liberté et une vie ordinaire au sein d’une famille ».

Mais les familles d’accueil pour adultes restent encore trop méconnues. « Les gens ne savent pas qu’on existe, ils ne peuvent donc pas nous contacter !

 

L’exclusivité dans la prise en charge

Les familles d’accueil peuvent recevoir entre un et trois pensionnaires. Parfois quatre, si l’un d’eux est en couple. Moins nombreux qu’en maison de retraite, chacun reçoit l’attention qu’il mérite. Une prise en charge individuelle et adaptée. « On fait tout avec eux ! Des promenades, des pique-niques en famille et ils participent pleinement aux taches quotidiennes : les courses, le ménage… », raconte Isabelle Gros. « On épluche aussi les légumes ensemble », ajoute Françoise, 55 ans, et pensionnaires chez Isabelle depuis 3 ans. Les accueillis gardent ainsi toute leur liberté et leur autonomie : « Par exemple, si Françoise veut aller faire un tour à la bibliothèque, elle est libre d’y aller si elle le souhaite. »

Les accueillis ont en plus le luxe de pouvoir choisir leur famille. Il existe un grand panel de familles d’accueil différentes. Les plus citadins, peuvent faire le choix de vivre en ville, et les amateurs de grand air, plus isolés, dans des fermes, avec des animaux à dorloter. Il existe aussi plusieurs profils d’accueillants. De jeunes couples avec enfants en bas âge, ou d’autres, plus avancés dans l’âge. « L’accueillis est libre de choisir la famille et le mode de vie qui lui correspond le mieux en fonction de leurs envies et aspirations », souligne Isabelle Gros.

 

1.100 à 1.500 € par mois

De plus, les familles d’accueil coûtent souvent moins cher que le placement en foyer ou maison de retraite : « L’accueillis verse entre 1.100 et 1.500 € par mois. Cette somme comprend le salaire, le loyer, l’eau, l’électricité, la nourriture, le chauffage, la lessive… », explique Isabelle Gros. Et pour les personnes n’ayant pas les moyens pour ce versement mensuel, des aides sont prévues par le Département.

Pratique. Pour les personnes intéressées par l’accueil en famille, contacter Isabelle Gros au 06.50.66.43.30.

Pour les familles intéressées par le métier de famille d’accueil, contacter le Standard des Familles d’accueil à l’hôtel du Département au 04.71.07.42.81.

Renseignements supplémentaires sur le site www.famidac.fr

Géraldine Garcia